FRANCOIS R.LEONARD LUTHIER GUITARE

Parcours

C’est à Newark en Angleterre, que je reçois la formation de luthier pendant quatre ans.

Au contact d’autres étudiants et luthiers, j’ai pu échanger de précieuses informations, notamment sur les techniques utilisées par les luthiers du quatuor (particularité des voûtes de violon avec le travail de sculpture, tenu des outils et finesse de l’aiguisage). J’ai également  fabriqué d’autres instruments anciens et traditionnels (hammer Dulcimmer, Nnyckelharpa suédois, mandole etc.)

Je pars ensuite cinq années  à Giessen en Allemagne où je travail pour l’atelier « Lakewood Guitar ».



Je découvre de nouvelles techniques, j’observe et note les résultats sonores en fonction du choix des bois et des épaisseurs.

Les gestes et les techniques deviennent plus instinctif (le cerveau et la main fonctionnent dans un même élan ce qui permet de faire vivre les formes, de ressentir les flexions des bois) et je perçois de plus en plus l’instrument dans son aspect structurel, fonctionnel (voir démarche).


Chez  le luthier allemand Michel Brück, j’enrichis aussi mes techniques de vernis au tampon,  dernière touche délicate et personnel du processus de fabrication. (mais surtout la plus méditative  des religions).

Haut de page